MYCONNECTT VECTORISEi

Couvreur, un métier du btp fortement demandé, autonome et lucratif

FEMME

Le secteur du BTP est l’un des plus dynamiques actuellement. Après des années d’arrêt dues à la pandémie du COVID-19, les constructions ont repris de plus belle. Vous trouverez des opportunités dans ces métiers, mais l’un des plus courus et des plus rémunérateurs, à terme, est sans aucun doute celui de couvreur.

Spécialiste dans le domaine de la couverture, mais aussi de la charpente et de la zinguerie selon sa spécialité, le couvreur est le seul à savoir installer ou rénover les toitures. Compte tenu de l’aspect sensible de son intervention, il dispose de compétences et d’expertises très demandées. C’est pourquoi il opère la plupart du temps en fin de chantier. L’intérim est une excellente option dans ce métier, qui permet au candidat de choisir ses chantiers et ses lieux d’intervention.

Comprendre le métier de couvreur en intérim

FLECHE BLEUE

En quoi consiste le métier de couvreur ?

Le couvreur participe à la conception de la toiture. Une fois la charpente posée par un charpentier, il la recouvre avec des tuiles, ardoises, lauzes ou autres revêtements, selon un plan qu’il a lui-même élaboré.

Il pose également les ouvertures de toitures, comme les Velux et lucarnes ou les souches de cheminées. Son métier le conduit à travailler sur les isolations thermiques du toit, veiller à l’étanchéité, aménager les gouttières.

Il est amené à réparer des toitures : remplacer des éléments manquants, vérifier leur solidité, refaire une partie de la charpente.

S’il est couvreur zingueur, il répare et pose des toitures en zinc.

FLECHE BLEUE

Dans quelle structure exercer ce métier ?

Le couvreur exerce principalement dans des entreprises du bâtiment de travaux publics. Une majorité des professionnels travaille dans de petites structures artisanales en tant que salariés ou à leur compte.

Certains se spécialisent dans les bâtiments anciens et acquièrent des connaissances sur les techniques anciennes du métier. Ils peuvent être amenés à collaborer avec des entreprises de restauration de bâtiments historiques.

FLECHE BLEUE

Les principales missions en détail​

Doté de compétences techniques poussées et spécialisées, le couvreur remplit de nombreuses tâches dans l’exercice de sa profession :

La préparation du chantier :

  • Il s’entretient avec le client ou l’entreprise qui l’embauche et analyse les plans de construction,
  • Il évalue la surface à couvrir
  • Puis, il détermine les besoins en matériel selon la spécificité du chantier et de la charpente,
  • Il choisit les éléments couvrants à poser : tuiles, ardoises, plastique, etc.
  • Il dessine un plan de pose précis,
  • Éventuellement, il effectue la découpe de certains éléments pour que ceux-ci s’intègrent parfaitement dans le plan de pose,
  • Il met en place les échafaudages et les équipements de sécurité.

La pose : une fois la charpente en place, le couvreur :

  • Pose les enduits,
  • Installe les éléments couvrants : ardoises, tuiles, zinc, tôle…
  • Pose également les ouvertures de toit, les éléments de gouttière, etc.
  • Réalise les finitions, isolations thermiques, raccordements, joints d’étanchéité.
  • Installe des capteurs solaires ou des tuiles photovoltaïques sur le toit.
  • Enfin, il assure l’entretien et la réparation de toitures.

Les conditions de travail le couvreur en intérim

FLECHE BLEUE

Avec qui travaille le conducteur de travaux ?

Même s’il est souvent seul sur le toit, le couvreur est amené à travailler au contact de nombreux acteurs :

  • Chef de chantier lorsqu’il travaille sur de gros projets du BTP,
  • Charpentier,
  • Autres couvreurs,
  • Plombier (ils peuvent poser des gouttières),
  • Clients,
  • Fournisseurs…
FLECHE BLEUE

Les conditions du couvreur

Le travail du couvreur s’exerce dans des conditions dangereuses par nature : il travaille en effet sur les toits et les risques de chute, malgré toutes les précautions de sécurité, ne sont jamais nuls.

Il exerce son métier en extérieur en toute saison, et peut donc avoir à affronter des intempéries, des périodes de gel qui rendent son travail pénible.

Son métier comprend aussi la manipulation de matériaux lourds et difficiles à transporter.

FLECHE BLEUE

Les horaires de travail

Il est tributaire des horaires des chantiers, ainsi que de la saison. En moyenne, un couvreur peut commencer son travail dès 7 h du matin, pour finir sa journée en fin d’après-midi.

Toutefois, selon les circonstances, des retards éventuels d’un chantier, comme il est parmi les derniers intervenants du gros œuvre, il peut avoir à faire des heures supplémentaires, y compris en soirée et le week-end.

Les compétences nécessaires pour devenir couvreur en intérim​

FLECHE BLEUE

Quel diplôme pour devenir couvreur ?​

Si l’on peut embrasser cette profession avec un niveau CAP, il est préférable d’obtenir des diplômes de niveau supérieur pour faciliter son recrutement ainsi que l’évolution de sa carrière.

Le minimum requis est donc l’obtention d’un diplôme de Certificat d’aptitude professionnelle :

  • CAP Couvreur,
  • CAP Étancheur du bâtiment et des travaux publics
  • Et, doté d’un CAP, il est possible de réaliser une formation complémentaire d’un an pour obtenir la mention complémentaire MC zingueur.

Au-delà, de nombreux diplômes plus courus donnent accès à ce métier :

Niveau Bac

  • Le bac Pro intervention sur le patrimoine bâti, option couverture
  • Le Brevet professionnel BP Couvreur,
  • Le BP Étanchéité du bâtiment et des travaux publics,

Niveau Bac+2

  • Le BTS Charpente couverture,
  • Le BTS enveloppe du bâtiment : façade et étanchéité
  • Un BTS SCBH systèmes constructifs bois et habitat.

Enfin, dans le cadre d’une reconversion professionnelle, une formation continue peut conduire au métier de couvreur. Il faut alors que le candidat prépare l’un des diplômes précédemment évoqués, ou un Certificat de qualification professionnelle (CQP) Installateur, mainteneur en systèmes solaires thermiques et photovoltaïques ou un CQP Technicien d’étude et de chantier en couverture.

 
FLECHE BLEUE

Le savoir-être

La spécificité de ce travail requiert du candidat des capacités particulières :

  • Être à l’aise en hauteur, ne pas avoir le vertige. Ne pas remplir cette condition est rédhibitoire.
  • Faire preuve d’une grande capacité de concentration : ne pas tomber exige de rester en vigilance constante.
  • Être en bonne condition physique : les postures sur le toit, le port de charges lourdes, les conditions de travail demandent une grande endurance.
  • Faire preuve de rigueur et de minutie : autant que de concentration, le couvreur doit mesurer chacun de ses gestes, vérifier qu’il n’a rien oublié dans son travail ni dans les mesures de sécurité.
  • Témoigner d’un grand sens des responsabilités : responsable de ses travaux, il doit garantir la solidité et la durabilité de son ouvrage, ainsi que le respect de toutes les normes exigées.
  • Une souplesse dans son temps de travail : les métiers s’exerçant sur les chantiers sont tributaires de nombreuses conditions, météorologiques, aléas de l’avancée des travaux, etc. qui nécessitent une capacité d’adaptation importante.
  • Savoir travailler en équipe.
FLECHE BLEUE

Les connaissances et l’expertise

Le couvreur doit impérativement exceller dans ses compétences techniques, et en particulier :

  • Savoir parfaitement lire et interpréter des plans d’architecte.
  • Pouvoir réaliser des dessins techniques.
  • Maîtriser les calculs et la géométrie.
  • Connaître et pratiquer les règles et consignes de sécurité.
  • Repérer les particularités d’une toiture ou d’une charpente avant d’entreprendre des réparations.
  • Connaître les propriétés des matériaux couvrants et savoir les utiliser en fonction des travaux demandés.
  • Savoir utiliser tous les outils techniques et équipements requis par un chantier.
  • Pouvoir s’assurer de la bonne mise en place, solide, sûre et performante, d’un échafaudage.
  • La connaissance parfaite des normes de qualité, de sécurité et environnementales…
  • La connaissance parfaite des normes de qualité, de sécurité et environnementales…

Le salaire et les perspectives d’évolution de couvreur en intérim

FLECHE BLEUE

Le salaire

Comme pour un grand nombre de métiers manuels, il est difficile de ne pas commencer une carrière de couvreur en étant payé au SMIC, soit environ 1 700 € brut mensuels, 1 450 € net.

Un couvreur salarié peut prétendre après quelques années d’expérience à un salaire compris avoisinant les 2 500 € brut mensuels, soit 2 000 € net. Spécialisé, plus expérimenté, ses revenus pourront aller jusqu’à 2 500 euros net mensuels.

À son compte, le couvreur peut gagner entre 4 000 et 5 000 € brut par mois, voire plus s’il fait prospérer son entreprise.

FLECHE BLEUE

Les pistes d’évolution

Un couvreur peut se spécialiser dans un type de couverture précis : zinc, tuiles, cuivre… Dans certaines régions, les toits de chaume sont très demandés et les couvreurs spécialistes restent rares. C’est une opportunité pour augmenter son niveau de revenus.

La spécialisation dans l’intervention sur les monuments historiques est également une voie d’évolution intéressante et lucrative.

Le couvreur peut également évoluer en interne dans les grandes entreprises du BTP, pour diriger des équipes et devenir chef couvreur.

7 avantages de travailler comme couvreur intérimaire

Pour qui n’a pas le vertige et aime travailler en extérieur, le métier de couvreur présente au moins 7 avantages :

  • C’est un métier recherché, essentiel, dans un secteur particulièrement dynamique : vous n’aurez pas de mal à trouver un emploi, surtout en intérim, dans la région de votre choix.
  • Il ne nécessite pas d’études longues.
  • Il permet rapidement de recevoir un salaire intéressant.
  • C’est un travail utile et à grandes responsabilités : une petite imperfection et c’est l’inondation possible.
  • Les travaux sont variés : une toiture est toujours différente d’une autre, et les problèmes qu’elle pose nécessitent des solutions adaptées.
  • Le couvreur peut travailler en équipe, mais il reste complètement autonome dans sa pratique.
  • Enfin, les possibilités d’évolution sont très intéressantes.

Choisissez l’intérim avec MyConnectt pour booster votre carrière​

Vous cherchez un emploi dans votre région ? Pensez Myconnectt ! Grâce à notre application ou à notre plateforme en ligne, vous pourrez trouver rapidement une mission de couvreur en intérim. De nombreuses structures de santé sont déjà inscrites chez nous et recherchent des candidats. Il vous suffit de vous inscrire aussi et de laisser faire notre algorithme de matching qui vous proposera les offres les plus adaptées à votre profil et les plus proches de chez vous (ou non, en fonction de vos préférences). MyConnectt, c’est le meilleur moyen de trouver le poste qui vous convient dans tous les secteurs d’activité.

Femme img
Homme img
Retour en haut