MYCONNECTT VECTORISEi

Magasinier vendeur

FEMME

Le métier de magasinier vendeur

À ne pas confondre avec un vendeur, un magasinier vendeur se charge avant tout de la gestion des stocks en entrepôt, ainsi que de la prise en charge des commandes et de la vente des produits au comptoir. Ce métier est donc polyvalent. Il touche à la fois au secteur de la logistique et à celui de la vente et du service client.

Le magasinier vendeur remplit ainsi une double fonction. Il est avant tout là pour gérer les stocks, commander, entreposer et stocker de la marchandise en entrepôt. Mais, comme son nom l’indique, le magasinier vendeur doit également souvent vendre la marchandise stockée et prendre des commandes.

Il s’agit donc à la fois d’un métier de manutention plutôt physique, et d’un métier de vente pour lequel le relationnel est essentiel.

Voici concrètement ce que doit faire un magasinier vendeur au quotidien :

  • Il doit avant tout gérer les stocks et l’approvisionnement, autrement dit tenir les comptes, commander et réceptionner de la marchandise.
  • Il doit aussi effectuer des opérations de manutention, notamment à l’aide d’un transpalette, d’un chariot automoteur ou autre matériel de manutention léger.
  • Il doit aussi vérifier le conditionnement, le packaging, l’assemblage et l’état des stocks à la livraison.
  • Le plus souvent, il doit prendre en charge les commandes effectuées par les clients par téléphone ou sur internet.
  • Il doit aussi parfois gérer les ventes et la caisse au comptoir, généralement situé à l’entrée de l’entrepôt. Pour cela, il doit comprendre le client et savoir se mettre à sa place.
FLECHE BLEUE

Les formations pour devenir vendeur

Il existe plusieurs filières susceptibles de former au métier de magasinier vendeur.

Il faut savoir que le métier de magasinier vendeur est avant tout accessible grâce à plusieurs CAP et BEP. Mais il existe également des Bacs Professionnels qui forment au métier de magasinier vendeur. Les Bacs Pros permettent parfois de trouver du travail plus facilement.

Pour finir, notez qu’il existe un BTS (niveau Bac+2) susceptible de déboucher sur le métier de magasinier vendeur, même si cela n’est pas sa vocation première.

Voici plus concrètement les principaux diplômes permettant de devenir magasinier vendeur :

  • CAP Agent d’entreposage et de messagerie.
  • CAP Vendeur-Magasinier en pièces de rechange.
  • BEP Logistique et transport.
  • BAC Pro Logistique.
  • BTS Emballage et conditionnement.
  • Le CAP Vendeur-Magasinier en pièces de rechange est parfaitement ciblé pour ce métier, mais le Bac Pro logistique et transport est un autre diplôme qui peut permettre de trouve un poste assez facilement.

Les compétences utiles au vendeur

Ainsi, un magasinier vendeur doit réunir à la fois les qualités d’un magasinier, ou magasinier cariste, mais aussi les qualités d’un bon vendeur. D’autres compétences annexes seront également grandement appréciées pour une embauche ou en vue de faire évoluer sa carrière.

Commençons d’abord par les qualités personnelles principales à avoir lorsque l’on envisage de s’orienter vers la profession de magasinier vendeur :

  • Tout d’abord, une bonne condition physique est généralement recommandée.
  • En effet une grande partie de ce métier consiste à décharger et à entreposer des produits et accessoires souvent lourds. L’essentiel de la journée se passe donc debout à porter des charges importantes, ou bien au volant de machines de manutention.
  • Pour une bonne gestion des stocks, il faut avoir des capacités d’anticipation et une bonne lecture des besoins de la clientèle. Il faut également un bon sens de l’organisation et de l’ordre.
  • De la rigueur, en particulier pour le rangement et la tenue des comptes, est toujours appréciée.
  • Un bon sens du relationnel et un bon contact sont aussi très utiles. Aimer parler avec les gens et savoir argumenter est essentiel lorsque la part de vente est importante sur le poste.
  • Dans le même ordre d’idée, il faut être poli, savoir bien se présenter, et parler correctement lorsque l’on accueille la clientèle au comptoir.
  • Une bonne communication écrite est importante si les commandes se font via internet.
  • Une bonne communication téléphonique est importante si les commandes

Mis à part ces qualités personnelles, d’autres compétences sont généralement demandées par les recruteurs.

  • Savoir utiliser des chariots de manutention motorisés ou encore des transpalettes sera presque toujours obligatoire. Un permis cariste est ainsi généralement demandé. Il peut s’agir d’un permis CACES R 389-1 (Transpalettes à conducteur porté et préparateurs de commandes au sol), CACES R 389-2 (Chariots tracteurs et à plateau porteur de capacité inférieure à 6 000 kg), CACES R 389-3 (Chariots élévateurs en porte-à-faux de capacité inférieure ou égale à 6000 kg), CACES R 389-4 (Chariots élévateurs en porte-à-faux de capacité supérieure à 6000 kg), CACES R 389-5 (Chariots élévateurs à mât rétractable), ou encore d’un permis CACES R 389-6 (Déplacement, chargement, transfert de chariots sans activité de production).
  • Une bonne maîtrise de l’informatique sera très souvent exigée. Cela sert aussi bien pour la gestion des stocks via un logiciel que pour la prise en charge des commandes et la communication avec les clients et les fournisseurs sur internet.
  • Savoir utiliser une caisse enregistreuse ainsi qu’un scanner de code-barre sera souvent essentiel.
  • Enfin, il faut être capable de lire et de rédiger des bons de commande et des factures.

Salaire et perspectives d’évolution d'un magasinier vendeur

FLECHE BLEUE

Le salaire d'un magasinier vendeur

En début de carrière, un magasinier vendeur est le plus souvent payé au SMIC, ce qui équivaut actuellement à environ 1 330€ nets par mois. Mais le secteur recrute activement et il n’est pas rare de trouver des offres d’emploi avec des salaires plus élevés.

 

FLECHE BLEUE

Les pistes d’évolution

Beaucoup d’offres d’emploi, comme celles proposées chez MyConnectt, sont des offres de travail temporaires. Sinon, les principaux premiers postes de vendeur magasinier à envisager sont le plus souvent en CDD.

Mais lorsque l’on sait faire ses preuves, il est tout à fait possible d’envisager d’obtenir un CDI assez rapidement !

Une fois le CDI en poche, l’expérience s’acquiert rapidement si on est consciencieux. Assez vite, un magasinier vendeur peut ainsi devenir chef magasinier, ou encore chef de quai, responsable des stocks ou bien encore responsable logistique.

 

Choisissez votre métier avec Myconnectt​

Si le métier de magasinier vendeur vous intéresse et que vous pensez avoir les qualités nécessaires, n’hésitez pas à consulter les offres proposées chez MyConnectt ! Pour élargir vos horizons, n’hésitez pas non plus à consulter les autres fiches métiers dans les secteurs connexes, en particulier le secteur de la logistique.

Sachez pour commencer vos recherches que le métier de magasinier cariste est très proche de celui de magasinier vendeur… Mais un magasinier cariste s’occupe avant tout de la gestion des stocks et de la mise en place des marchandises dans les entrepôts. Un magasinier cariste n’est généralement pas amené à s”entretenir avec la clientèle, ou à réaliser lui-même des ventes.

Si vous recherchez avant tout le contact avec la clientèle et si la relation humaine compte beaucoup pour vous, nous vous invitons à plutôt vous renseigner sur le métier de vendeur ou encore de commercial. Ce type de métier répondra certainement davantage à vos attentes.

Femme img
Homme img
Retour en haut