MYCONNECTT VECTORISEi

Chauffeur routier, voyage et découverte en toute autonomie

FEMME

Savez-vous qu’il existe une pénurie de conductrices et conducteurs routiers à l’échelon mondial ? En France, les employeurs peinent à trouver des chauffeurs pour les transports de marchandises. Les collectivités publiques à Dijon ou à Poitiers, les entreprises assurant des déplacements de marchandise régionaux ou de Roissy vers la Hongrie ou l’Espagne sont toutes en recherche de conductrices et conducteurs fiables. C’est le moment idéal pour commencer votre vie professionnelle sur les routes !

Notre nouveau mode de consommation et la recrudescence des livraisons à domicile ont fortement accru la demande de métiers du transport et de la logistique. Le conducteur routier peut exercer son travail dans de nombreuses configurations : chauffeur livreur, routier international, chauffeur poids lourd en France… Des centaines de milliers d’employés couvrent aujourd’hui les routes. Les intérimaires sont particulièrement recherchés dans ce large secteur.

Comprendre le métier de chauffeur routier en intérim

FLECHE BLEUE

En quoi consiste le métier de conducteur routier ?

Le chauffeur routier, ou camionneur conduit un poids lourd, camion remorque, camion-citerne ou semi-remorque pour transporter du fret sur les routes. Il peut travailler sur des trajets uniquement à l’intérieur du territoire français, de courte ou moyenne distance, ou à l’international, sur des missions de plusieurs milliers de kilomètres en Europe.

Au-delà de la conduite qui occupe la majorité de son temps, il remplit d’autres tâches : il détermine son itinéraire, participe aux opérations de chargement ou déchargement du camion, gère des tâches administratives (carnet de bord, bordereaux de livraison, factures, documents pour la police et les douanes…).

FLECHE BLEUE

Dans quelle structure exercer le métier de chauffeur en intérim ?

Le conducteur poids lourd peut travailler dans une entreprise de transport ou de logistique. Il existe de grandes sociétés internationales de ce type, mais également des PME au rayon d’activité plus limité.

De nombreuses entreprises possèdent leur propre flotte de camions, en particulier dans le domaine de la grande distribution ou du commerce en ligne.

Certains conducteurs exercent cette activité à leur propre compte, en travaillant pour des clients.

Tous les secteurs ou presque sont couverts par le transport routier : agriculture, alimentation, grande distribution, commerce de tous types, BTP…

 

FLECHE BLEUE

Les principales missions du chauffeur routier en détail​

Le chauffeur de poids lourd doit remplir de nombreuses missions. Selon leur fonction et le contexte des trajets, il devra accomplir les tâches suivantes :

  • Vérifier l’état de la charge.
  • Vérifier son véhicule avant chaque voyage ;
  • Vérifier les opérations de chargement et de déchargement de la marchandise. Souvent il y participe directement.
  • Transporter les marchandises aux destinations déterminées à l’avance
  • Remplir les documents de transport : le transport de marchandises est très encadré sur deux versants : la sécurité et la fiscalité. De nombreux documents sont donc exigés et doivent être tenus à jour.
  • Entretenir le véhicule : surveiller le niveau de carburant, d’huile, l’état des filtres et des pneumatiques, vérifier le bon fonctionnement de la mécanique, laver et nettoyer le camion.
  • Planifier les opérations de transport : une fois son trajet connu, le routier planifie son itinéraire afin qu’il soit optimal : délais, aspects économiques (kilométrage à parcourir, taxes et péages…). Il réalise une feuille de route comprenant l’itinéraire précis, les délais de livraison prévus, etc.

Les conditions de travail du chauffeur routier en intérim

FLECHE BLEUE

Avec qui travaille-t-il ?

Le travail de camionneur est principalement solitaire. Les longues heures passées sur les routes sont en général effectuées sans accompagnement.

Le chauffeur répond de ses tâches à un responsable dans l’entreprise qui les emploie. Cette personne le briefe sur ses missions et les consignes à respecter.

De plus, le conducteur routier représente son entreprise. À cet effet, au moment de la livraison des marchandises, il entre en interaction avec des représentants du client. Le chauffeur remplit à la fois un rôle technique — effectuer la livraison dans les meilleures conditions, documents officiels impeccables — et commercial — documents comptables, savoir être positif… — .

 

FLECHE BLEUE

Les conditions de travail : attention à garder la forme !

Le chauffeur routier passe l’essentiel de son temps de travail sur les routes. Selon le type de missions qu’il doit remplir, de la livraison courte distance aux longs trajets internationaux, l’équilibre entre sa vie professionnelle et sa vie personnelle sera bien différent (voir « horaires de travail »).

La pénibilité et les risques relatifs à ce métier ne sont pas à négliger. Les accidents n’y sont pas plus fréquents que les accidents de la route en général, mais font partie des risques potentiels.

Les opérations de chargement et de déchargement génèrent aussi des risques de chute ou autres qui génèrent des accidents du travail.

Le temps passé à conduire peut provoquer des problèmes musculosquelettiques. Une bonne hygiène de vie, la pratique d’exercices physiques sont des éléments essentiels pour pratiquer ce métier en bonne santé.

FLECHE BLEUE

Horaires de travail du conducteur routier : une spécificité du métier

Les horaires de travail des chauffeurs sont très particuliers, et peuvent perturber l’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle.

Dans le cas de trajets courts ou moyenne distance, le camionneur aura la possibilité, comme la plupart des salariés, de rentrer chez lui tous les jours ; sa vie personnelle sera peu impactée. Il pourra cependant être amené à travailler le week-end, les jours fériés ou la nuit.

Les chauffeurs effectuant régulièrement des trajets nationaux ou internationaux passent plusieurs jours éloignés de leur domicile à chacune de leur mission. Ils sont soumis à une réglementation européenne très stricte sur leur temps de conduite et de repos.

Ainsi, les conducteurs de poids lourd de plus de 3,5 tonnes :

  • Ont l’obligation de prendre une pause de 45 minutes après 4h30 de conduite,
  • Ne peuvent conduire plus de 9 heures par jour (10 heures deux fois par semaine),
  • Ne peuvent conduire plus de 56 heures sur une semaine, et plus de 90 heures sur deux semaines consécutives.

Les compétences pour devenir chauffeur routier​

FLECHE BLEUE

Quel diplôme pour devenir chauffeur routier ?​

Commencer sans diplôme

Le prérequis pour entamer une carrière de conducteur routier est donc l’obtention d’un permis de conduire :

  • C1 pour conduire un poids lourd, dont le poids total autorisé en charge (PTAC) est compris entre 3,5 et 7,5 tonnes ainsi qu’un attelage dont le poids est inférieur à 750 kg.
  • C1E : à la différence du permis C1, celui-ci permet d’atteler une remorque ou semi-remorque avec un poids supérieur à 750 kg
  • Ou CE, appelé permis super lourd, qui autorise la conduite d’un ensemble de véhicules dont le PTAC dépasse les 7,5 tonnes et avec une remorque de plus de 750 kg.

À savoir que les permis C1 et C1E peuvent être passés à 18 ans, et nécessitent d’avoir déjà le permis B, alors que le permis C2 est accessible à partir de 21 ans aux personnes disposant déjà d’un permis poids lourd. À ceci s’ajoute l’obligation de suivre la formation FIMO marchandise. Il s’agit d’une formation théorique et pratique d’une durée de 140 heures réparties sur 4 semaines consécutives. À l’issue de la formation, on n’obtient pas un diplôme, mais la possibilité de travailler dans le transport de marchandises. Une fois le permis et la FIMO en poche, il est possible de postuler à un travail de routier.

 

Passer par la case préalable du diplôme 

Réussir un diplôme spécialisé permet de bénéficier d’une formation qualifiante et de débuter dans ce métier avec des acquis solides. Parmi les formations particulièrement pertinentes : 

  • CAP conducteur livreur de marchandises
  • CAP conducteur routier marchandises
  • Bac pro conducteur transport routier de marchandises

Il est à noter que le passage des permis B et C est intégré dans ces formations. On peut aussi travailler dans le transport de fret en passant par la formation professionnelle continue. Il est possible de préparer des titres professionnels (TP) qualifiant :

  • TP conducteur du transport routier de marchandises sur porteur
  • TP conducteur du transport routier marchandises sur tous véhicules
  • TP conducteur livreur sur véhicule utilitaire léger
FLECHE BLEUE

Le savoir-être

Plusieurs qualités sont requises pour devenir un bon chauffeur routier :

  • Être en bonne condition physique ;
  • Faire preuve d’une bonne résistance. La conduite de nuit, sous la pluie, dans des conditions difficiles et sur une longue durée, demande une bonne capacité d’endurance, tout autant qu’une facilité à récupérer.
  • Avoir un bon sens de l’initiative ;
  • Aimer travailler en complète autonomie ;
  • Une grande vigilance, et donc une concentration permanente sur la route.
  • Disposer d’un relationnel agréable dans son interaction avec ses interlocuteurs ;
  • Une rigueur totale : il faut savoir comprendre et suivre les consignes de sécurité ;Une rigueur totale : il faut savoir comprendre et suivre les consignes de sécurité ;
FLECHE BLEUE

Les connaissances et l’expertise

Au-delà de l’accomplissement de ses missions telles que définies plus haut, le conducteur routier doit disposer de bonnes notions :

  • De mécanique,
  • De la réglementation en vigueur,
  • De notions de comptabilité,
  • D’une très bonne compréhension du fonctionnement du chronotachygraphe (l’outil qui enregistre tous les mouvements du véhicule),
  • De l’utilisation d’outils de navigation et de lecture de cartes…

Salaire et perspectives d’évolution du chauffeur routier par intérim​

FLECHE BLEUE

Le salaire

En début de carrière, un routier est souvent recruté à un salaire brut mensuel de 1800 à 1900 euros, soit dans les 1400 euros nets. Toutefois, selon la pénibilité du travail, un jeu de primes et de bonus peut très rapidement être lucratif : le salaire du camionneur travaillant de jour et rentrant chez lui tous les soirs sera moindre que celui du chauffeur effectuant des trajets longs, restant plusieurs jours absent de chez lui, roulant de nuit…

Ensuite, en fonction de l’ancienneté et de l’évolution dans le poste, le salaire peut monter en brut au-delà de 3000 euros.

FLECHE BLEUE

Les pistes d’évolution

Conduire un camion est pour beaucoup de routiers un mode de vie qu’ils ont accepté et qu’ils apprécient pour son autonomie. Progresser dans ce métier est possible par la capacité à effectuer des missions plus longues, plus compliquées ou plus risquées, comme le transport de produits dangereux. Les salaires s’élèvent à mesure de la difficulté.

Certains routiers préfèrent se reconvertir, en passant un permis D, dans le transport de personnes, pour retrouver une vie familiale plus posée.

Une autre voie consiste à quitter la route pour se diriger vers des emplois administratifs ou commerciaux dans des entreprises de transport et de logistique. Il est également possible de devenir formateur, ou de se diriger vers d’autres métiers de la logistique : chef d’équipe en entrepôt, gestionnaire de stock…

Les 5 atouts du métier de chauffeur routier intérimaire​

Ce métier est très demandé en intérim. Si l’on recherche un mode de vie original, il semble idéal, car il cumule de nombreux points positifs :

  • Il est assez facilement accessible : nul besoin d’études longues, la seule aptitude à bien conduire et l’envie de la route en sont les seules exigences ;
  • C’est une profession qui se pratique en totale autonomie sur la route. Les personnes en quête d’indépendance la trouveront dans leur cabine ;
  • L’évolution salariale possible est plutôt avantageuse ;
  • Pour les amoureux de la route et des voyages, le transport de fret est semé de découvertes : paysages, étranger pour les routiers internationaux, rencontre avec d’autres routiers…
  • Du fait d’une grande demande, il est aisé de changer d’employeur et de trouver des missions qui correspondent mieux à ce que l’on souhaite.

Myconnectt, la solution idéale pour trouver votre prochaine mission​

Vous cherchez un emploi dans votre région ? Pensez Myconnectt ! Grâce à notre application ou à notre plateforme en ligne, vous pourrez trouver rapidement une mission de chauffeur routier. De nombreuses entreprises du transport et de la logistique sont déjà inscrites chez nous et recherchent des candidats. Il vous suffit de vous inscrire aussi et de laisser faire notre algorithme de matching qui vous proposera les offres les plus adaptées à votre profil et les plus proches de chez vous (ou non, en fonction de vos préférences). MyConnectt, c’est le meilleur moyen de trouver le poste qui vous convient dans tous les secteurs d’activité.

 

Femme img
Homme img

Les métiers liés au secteur sont : ​

Retour en haut