Savoir se déconnecter en vacances

puntitos

Le XXIème siècle est synonyme de vie connectée. Comment se reposer sans se sentir coupable ?

Internet est partout

Plages, montagnes, coins perdus, à l’étranger… ou que nous soyons nous sommes joignables. Réseaux sociaux, mails, 4G, nous sommes quasiment tous devenus perdus sans notre téléphone en poche. Nos vies personnelles et professionnelles en deviennent liées en permanence.

Et pourtant… Il faut impérativement apprendre à savoir décrocher. Il y a un temps pour tout. Le cerveau “mode boulot” doit pouvoir passer en “mode plaisir et repos”.

Avant

Il n’y a pas si longtemps encore, partir en vacances voulait dire arrêter de se stresser et être injoignable pendant 1 semaine, 15 jours,.. le temps de nos congés. Nous avions une vraie vie personnelle qui nous permettait de complètement déconnecter de la vie active et ainsi se ressourcer à 100%.

Tout est dans le mental

A l’heure actuelle, il faut apprendre à s’organiser différemment et à penser autrement. Les notifications arrivent en permanence avec un échange en direct des différentes applications.

Il faut savoir trouver des moments de plaisir en familles ou entre amis sans scrupule… Décrocher en vacances devrait être logique mais quand on sait qu’en moyenne nous regardons 150 fois notre smartphone dans la journée… cela paraît irréalisable.

Pour notre bien être mental, il faut savoir s’adapter aux technologies d’ aujourd hui et apprendre à vivre avec tout le temps avec mais il faut s’organiser: par exemple, concentrez-vous le matin pendant une heure pour la lecture de vos mails professionnels et concentrez le reste de la journée à votre famille, à vos amis ou à vous même!

Laissez votre téléphone dans le tiroir que vous ne rouvrirez que le soir. Le smartphone est devenu la prolongation de notre main. nous en sommes tous conscients mais il faut arriver un temps pour tout et séparer notre vie professionnelle de notre vie personnelle.

Articles recommandés

puntitos

L’intérim est-ce vraiment un choix ?

L’intérim digital et ses avantages

L’intérim, une reconversion professionnelle ?